Collectif WARN!NG | Le son n’a pas de jambes
157
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-157,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
LE SON N’A PAS DE JAMBES
SUR LESQUELLES SE TENIR

« Le son n’a pas de jambes sur lesquelles se tenir est une réflexion sur la relation entre le corps et l’instrument, l’espace et le son, née de mon envie d’approfondir une manière différente d’exploiter mon instrument. Plonger mes mains dans ses entrailles et comprendre sa mécanique m’a permis de désacraliser le piano et de l’apprivoiser. Les moteurs qui animent ma musique ne sont pas forcément un désir formel ou un son prémédité mais très souvent un geste. Je place le rapport à la scène au centre de ma démarche. Le corps dans un espace donné et le mouvement sont alors des notions auxquelles je suis particulièrement sensible.

Le son n’a pas de jambes sur lesquelles se tenir est un cycle de créations amorcé en 2014 avec la danseuse Sabine Rivière et le circassien Mathieu Bleton autour du lien entre le corps et le piano, le mouvement et le son. Cette recherche a abouti à la création de deux courtes pièces, un duo et un solo. Étant pensionnaire cette année à la Villa Médicis je développerai ce langage à travers différentes pièces et plusieurs collaborations.»

Alvise Sinivia

Projet d’Alvise Sinivia.

Avec :
Sabine Rivière : chorégraphe-danseuse
Mathieu Bleton : chorégraphe-circassien
Richard Segal : chorégraphe

Johan Lescure : MAO
Ken Yoshida : ingénieur son
Camilla Saraceni : regard extérieur- mise en scène

Un extrait vidéo très bientôt…